Le pingouin des @lpes

Mots clés : astuces

Les modèles dans LibreOffice

Patrice Blondel Bureautique bureautique, astuces aucun commentaire


Les marges par défaut dans le traitement de texte de LibreOffice sont très importantes (2cm).
Il n'est pas intéressant d'utiliser de telles marges surtout avec une imprimante laser.
Afin de ne pas avoir à les rectifier à chaque création de document, vous pouvez changer ces réglages par défaut.

Comment faire ?

Dans l'exemple, je choisis d'ouvrir un document avec des marges de 1cm (mon modèle se nommera marges1cm).

1. Créer un modèle

Ouvrez un document, modifiez les marges ou/et tout autre format que vous désirez au démarrage : police, taille des caractères, styles etc.
Enregistrez-le comme modèle :
Menu > Fichier > Modèles > Enregistrer...
Sélectionnez dans le cadre inférieur « Mes modèles » puis dans le cadre de saisie, nommez-le marges1cm par exemple, validez par OK.

2. Choisir ce modèle par défaut

Déroulez le menu :
Menu > Fichier > Modèles > Gérer
Ouvrez « Mes modèles » par double clic, choisissez « marges1cm ».
Clic droit dessus : Choisir dans le menu contextuel « Définir comme modèle par défaut »


Charger un modèle par défaut dans LibreOffice

Fermez.

Voilà, au prochain démarrage de LibreOffice le traitement de texte ouvrira un document vierge avec des marges de 1 cm.

PS: Le fonctionnement est identique pour OpenOffice

« Tree » et la redirection

Patrice Blondel Outils outils, astuces aucun commentaire


Tree est un utilitaire qui permet d'afficher dans la console l'arborescence d'un répertoire.
Il n'est pas installé par défaut dans Debian/Ubuntu ; installons-le :
# aptitude install tree

Utilisation

Il suffit de lancer tree -N dans une console pour afficher l'arbre des répertoire et des fichiers, (sera également affiché le nombre de répertoires et de fichiers).

Les options

  • -N : affiche les caractères accentués
  • -s : donne la taille de chaque fichier
  • -h : nous parle de façon plus « humaine »
  • -D : affiche la date de création des fichiers

À quoi ça sert ?

Très utile pour garder une trace écrite des fichiers d'un répertoire avec leur arborescence (s'y retouver dans son site, dans les photos ou les mp3).

Comment l'utiliser ?

Affichons l'arbre des fichiers audio d'un de mes albums :
$ tree -N -s -h ~/musique/Ange/
Le résultat :

/home/govez/musique/Ange/
└── [4.0K]  Le Cimetière des Arlequins [1973]
    ├── [6.5M]  1 - Ces gens-là.mp3
    ├── [4.8M]  2 - Aujourd'hui c'est la fête de l'apprenti sorcier.mp3
    ├── [7.5M]  3 - Bivouac 1ère partie.mp3
    ├── [3.9M]  4 - L'espionne lesbienne.mp3
    ├── [4.1M]  5 - Bivouac final.mp3
    ├── [5.6M]  6 - De temps en temps.mp3
    ├── [4.6M]  7 - La route aux cyprès.mp3
    ├── [ 12M]  8 - Le cimetière des arlequins.mp3
    └── [ 57K]  ange_cimetiere.jpg

1 directory, 9 files

Redirection vers un fichier texte

Si je souhaite garder une trace de ce résultat, il faut rediriger la commande vers un fichier texte : il suffit d'utiliser la commande > :
$ tree -N -s -h ~/musique/Ange/ > album_ange.txt
Je peux ensuite lire ce fichier avec mon éditeur de texte préféré (leafpad pour moi).

Ajouter du contenu à mon fichier texte

Pour ajouter du contenu à un fichier texte, il faut utiliser >>.

Un exemple

Pour ajouter l'espace disque utilisé dans ce répertoire :
$ du -h ~/musique/Ange >> album_ange.txt

En résumé

Cette seule commande vous créera un fichier texte avec l'arborescence et l'espace utilisé pour ce répertoire :
$ tree -N ~/musique/Ange/ > album_ange.txt && du -h ~/musique/Ange/ >> album_ange.txt

Le résultat :

/home/govez/musique/Ange/
└── Le Cimetière des Arlequins [1973]
    ├── 1 - Ces gens-là.mp3
    ├── 2 - Aujourd'hui c'est la fête de l'apprenti sorcier.mp3
    ├── 3 - Bivouac 1ère partie.mp3
    ├── 4 - L'espionne lesbienne.mp3
    ├── 5 - Bivouac final.mp3
    ├── 6 - De temps en temps.mp3
    ├── 7 - La route aux cyprès.mp3
    ├── 8 - Le cimetière des arlequins.mp3
    └── ange_cimetiere.jpg

1 directory, 9 files
50M	/home/govez/musique/Ange/Le Cimetière des Arlequins [1973]
50M	/home/govez/musique/Ange/

Mon nouveau conky

Patrice Blondel Système matériel, astuces aucun commentaire


C'est les vacances, j'ai le temps de modifier mon conky.
Je voulais intégrer les informations sur les musiques en cours d'écoute et afficher la pochette de l'album.


Mon nouveau conky

Comment procéder

Il faut d'abord créer un script conky_album_cover qui va rechercher le morceau écouté, puis copier sa pochette sous le nom .conky_cover.jpg. Il faut donner à ce script les droits d'exécution, puis le copier dans le dossier /home/user/.scripts.
Il suffit ensuite de superposer cette pochette avec une image transparente de boîtier vide.
Les commandes exec rhythmbox-client --print-playing-format affichent les données du morceau en cours de lecture.
Enfin, il faut faire les réglages de tabulation pour que tout s'aligne.


L'image de boîtier bricolée avec Gimp

Les fichiers de configuration

Le script conky_album_cover, rendu exécutable est à copier dans le dossier /home/user/.scripts.

#!/bin/bash

album=$(rhythmbox-client --print-playing-format "%ta - %at")
fichier="$HOME/.cache/rhythmbox/covers/$album.jpg"

if test -s "$fichier"
then
	ln -sf "$fichier" "$HOME/.conky_cover.jpg"

else
	if test -s "$HOME/.conky_cover.jpg"
	then
		rm "$HOME/.conky_cover.jpg"
	fi
fi

Voici ce que j'affiche à la fin du fichier .conkyrc.
${offset 100} permet le décalage du texte à droite.
Les couleurs sont définies dans la partie de configuration sous la forme color2 F2F2F2.
Les commandes placées entre ${if_running rhythmbox} et ${endif} ne seront éxécutées que si rhythmbox est lancé.

${if_running rhythmbox}
${exec ~/.scripts/conky_album_cover}${image ~/.conky_cover.jpg -n -p 17,520 -s 64x64}
${offset 100}${color4}${exec rhythmbox-client --print-playing-format "%ta"}${color}
${offset 100}${color3}${exec rhythmbox-client --print-playing-format "%at"}${color}
${offset 100}${color5}${exec rhythmbox-client --print-playing-format "%tn - %tt"}
${offset 100}${color3}${exec rhythmbox-client --print-playing-format "%te / %td"}${color}  
${offset 100}${color6}${execbar  ~/.scripts/conky_rhythmbox_bar}${color}
${endif}
${image ~/.conky/boitier2.png -n -p 1,515 -s 90x90}

J'ai ajouté une barre de progression pour l'écoute du morceau, pour l'afficher, il faut écrire un nouveau script conky_rhythmbox_bar, le rendre éxécutable et le placer dans /home/user/.scripts.

#!/bin/bash

convert_sec() {
	min=`echo $1 | cut -d':' -f1`
	sec=`echo $1 | cut -d':' -f2`
	[ ${sec:0:1} = '0' ] && sec=${sec:1:2}
	res=$((min*60+sec))
}
convert_sec $(rhythmbox-client --print-playing-format "%te")
now=$res
convert_sec $(rhythmbox-client --print-playing-format "%td")
[ $res -eq 0 ] && echo 0 && exit
echo ` echo "$now*100/$res" | bc -l`

Manipuler les documents pdf avec pdftk

Patrice Blondel Bureautique bureautique, astuces aucun commentaire


Il est possible de modifier les documents pdf comme je l'ai expliqué dans un article précédent. Cette fois-ci, nous allons voir comment les protéger, les tranformer, les fusionner.

Un seul outil à installer : pdftk

Installation

# aptitude install pdftk
Après cette performance technique (digne d'un geek) , voyons comment utiliser ces outils :

Pour expliquer, j'utilise deux fichiers « pdf » le cv de mon fils et mes cartes de visite CV de Marius et carte de visite (ça lui fera de la pub pour trouver un boulot et à moi aussi).

Que peut-on faire ?

« Cryptage » d'un document (chiffrement serait plus juste)

Avec cette commande, le fichier marius.pdf sera protégé par un mot de passe, ici « govez ».
$ pdftk marius.pdf output marius_crypte.pdf owner_pw foo user_pw govez

Le résultat : marius_crypte.pdf (pour ouvrir, tapez « govez » comme mot de passe).

Retourner un document

Cette commande effectue une rotation de 180° au document cartedevisite.pdf pour le transformer en cartedevisite_180.pdf.
$ pdftk cartedevisite.pdf cat 1-endS output cartedevisite_180.pdf

Le résultat : cartedevisite_180.pdf

Fusionner deux fichiers pdf

Cette commande assemblera les fichiers marius.pdf et cartedevisite.pdf en un seul fichier marius_et_cartedevisite.pdf.
$ pdftk marius.pdf cartedevisite.pdf cat output marius_et_cartedevisite.pdf
Cela permet d'envoyer une seule pièce jointe dans un mail.

Le résultat : marius_et_cartedevisite.pdf

Ce n'est pas tout !

Pdftk permet beaucoup d'autres manipulations que je vous laisse découvrir en suivant ces liens :

Ce bon vieux Xterm !

Patrice Blondel Système utilitaires, astuces aucun commentaire


Xterm est un émulateur de terminal. Il en existe beaucoup d'autres (gnome-terminal, terminator, lxterminal, rxvt, Eterm, Kterm ...) mais xterm est le plus simple, le plus ancien, le plus rapide de tous. C'est celui que j'utilise.
Même si le but de ce terminal est d'être efficace, une configuration pour ajuster la taille de la police utilisée, la couleur de fond ou le placement de la fenêtre s'avère nécessaire.

Vous avez deux possibilités de configuration.

1. Créer un fichier .Xdefaults et lui indiquer la configuration :

XTerm*background:   black
XTerm*foreground:   white
XTerm*cursorColor:  grey
XTerm*faceName:     Liberation Mono
XTerm*faceSize:     11

2. Il est également possible de lui donner des options dans un menu (par exemple) :
$ xterm -bg black -fg white +tb +u8 -e screen

-bg black ==> fond noir
-fg white ==> écriture blanche
+tb ==> supprime la barre d’outils
+u8 ==> pour avoir un encodage utf8
-e screen ==> au démarrage de xterm je lance screen

Vous trouverez les très nombreuses options sur le man xterm.
Voici celui que j'utilise dans mon menu openbox :
$ xterm -fa "BitStream Vera Sans Mono" -fs 10 -geometry +10+35 -bg rgb:120/120/120 -fg rgb:a/5/5
et ... ça donne ceci :


Mon xterm configuré, avec fortune