Les machines à écrire traditionnelles ne permettaient la frappe que d’un type de tiret, le tiret court.
Les claviers des ordinateurs permettent d’obtenir également des tirets longs (d’un demi-cadratin ou d’un cadratin), mais grâce à des combinaisons de touches, c’est-à-dire par une procédure plus complexe que celle permettant d’obtenir un trait d’union.

Les habitudes prises en dactylographie et aussi les limitations de systèmes informatiques anciens font que le trait d’union est souvent employé à la place du tiret long.

Il existe trois longueurs de tirets (en plus du signe -), mais la plupart des logiciels ne font pas la différence.

  • le tiret quart-cadratin : -
  • le tiret semi-cadratin : –
  • le tiret cadratin : —

Le tiret quart-cadratin ou le trait d’union 

Le trait d’union (-) est un signe typographique qui sert de liaison entre les éléments de certains mots composés et entre le verbe et le pronom d’une phrase interrogative.
Ce caractère se trouve sur le pavé alpha-numérique des claviers français et représente un trait d’union.
On aurait pu penser que le signe - sur le pavé numérique désigne le caractère de la soustraction mais il n’en est rien.
exemple :

As-tu reçu mon colis ?

Le tiret demi-cadratin ou tiret d’incise 

Le tiret, ou « demi-moins », est un signe de ponctuation.
Il sert à indiquer une gamme de valeurs numériques (dans les années 39–40, par exemple).
Ce tiret s’obtient par un tiret semi-cadratin « – ».
exemple : La guerre 39–45

Le tiret cadratin ou tiret de dialogue 

Le tiret cadratin, ou « moins typographique », s’utilise en début de phrase dans un dialogue et indique le changement d’interlocuteur.
Il substitue également les parenthèses pour une incise lorsqu’on désire séparer du texte une notation pour les mettre en valeur.
Dans cette deuxième utilisation, le second tiret est remplacé par un point final en fin de phrase.
exemple :
— Faut reconnaître, c’est du brutal !
— Vous avez raison, il est curieux hein ?
— J’ai connu une polonaise qu’en prenait au petit déjeuner. Faut quand même admettre que c’est plutôt une boisson d’homme.

Michel Audiard, les tontons flingueurs

Le signe moins 

Le signe moins (−) se retrouve dans les calculs arithmétiques.
Sa longueur est égale à celle du signe plus (+) et son code html est −.
La touche du clavier se trouvant sur le pavé numérique n’est pas le signe moins mais un trait d’union !
Dans l’exemple ci-dessous, les chiffres sont séparés par des espaces insécables.
exemple :
2 − 3 = − 1

Récapitulatif 

  • tiret de césure optionnelle (couper le mot au bon endroit) : ­ ou ­ ou ­
  • tiret en chef (overline, spacing overscore) : ‾ ou ‾
  • tiret, tiret quart-cadratin, tiret de mots composés, tiret insécable : - ou - ou ‑
  • tiret demi-cadratin, tiret d’incise : – ou –
  • tiret cadratin, tiret de dialogue : — ou —
  • tiret bas (underscore) : _